vendredi 17 novembre 2017

L'homme qui mit fin à l'histoire ~ Ken Liu ~



Titre : L'homme qui mit fin à l'histoire 
Auteur : Ken Liu 
Edition : Belial
Genre : Documentaire
Nombre de pages : 112 pages
Prix : 8,90 euros


Résumé : "Imaginez un procédé scientifique révolutionnaire permettant de retourner dans le passé. Une seule et unique fois par période visitée. Par une seule et unique personne. Sans aucune possibilité pour l'observateur d'interférer avec l'objet de son observation. Un procédé qui ouvre les portes de la connaissance, de la vérité, sur les périodes les plus obscures de l'histoire humaine. Plus de mensonges. Plus de secrets d'Etat. Avez-vous déjà entendu parler de l'Unité 731 ? Créée en 1932 sous mandat impérial japonais, dirigée par le lieutenant-général Shirö Shii, cette unité militaire de recherche bactériologique se livra à l'expérimentation humaine à grande échelle dans la province chinoise du Mandchoukouo, entre 1936 et 1945, provoquant la mort de près d'un demi million de personnes… Cette invention révolutionnaire va enfin permettre de savoir la vérité sur ces terribles événements, à peine reconnus en 2002 par le gouvernement japonais, et couverts pendant des années par le gouvernement américain. Quitte à mettre fin à l'Histoire…"


Mon avis :

// ATTENTION, je considère que c'est un livre pour public averti //

"L'histoire a toujours posé problème du fait de cette délicatesse de la vérité, et les négationnistes ont toujours pu recourir à l'expédient de traiter la vérité de fiction."


Je pense que ce sont les 112 pages les plus éprouvantes de ma vie. Ce genre de lecture on ne peut pas le qualifier de "coup de cœur" ... Je ne peux même pas dire que j'ai aimé car ce n'est pas plaisant à découvrir. Ce sont des faits réels, des faits historiques.

C'est un documentaire brutal, sombre avec parfois des descriptions crus... Il prouve que l'homme peut être capable de prouesses comme des pires abominations.

Cette lecture c'était aussi me pousser dans mes retranchements. 

Je ne me sens même pas légitime d'en parler, du coup la chronique part dans tout les sens ! 
Alors le but ici c'est que vous découvriez un témoignage de lecture

L'histoire est posée avec originalité, il s'agit d'un débat les aspects scientifiques et moraux s'affrontent. 
Personnellement ce n'est pas une lecture que je recommanderai car "c'était trop bien" ; je ne la relirai même pas, je n'en ai pas besoin... 
Mais dans mes pensées et surtout au fond de moi c'est quelque chose que je garderai en tête.

Après avoir fait un baratin sur le pourquoi c'est touchant avec plein de désespoir, je pense qu'il est utile de préciser que Ken Liu est un auteur incroyable. En l'espace d'une centaine de page l'auteur mêle avec brio la subtilité philosophique et le récit plein de richesse

Le format m'a aussi beaucoup plus. Ce livre est présenté sous forme de documentaire. Un recueil d'interviews, de critiques. C'est autant atroce qu'émouvant. 

Aborder un sujet aussi sensible qui plus est "réel" c'est pour moi un défit que Ken Liu relève avec succès. 
Ainsi il évoque avec beaucoup de retenu le principe de "transmission" , le but étant de faire comprendre et connaître ces événements tragiques trop longtemps oubliés. 

"Voir et entendre le passé vous interdiront de rester apathique"

C'est genre de livre qui retourne le ventre.
C'est le genre de livre qui nous fait chavirer et réfléchir...

Le temps à un prix l'histoire à une conséquence...


Horreur
Réalisme déplaisant
Désillusion

Ce livre est court mais il en dit long...

"Le fait que nous ne détenions jamais un savoir total, idéal, ne nous absout en rien du devoir moral qui nous incombe de prononcer un jugement et de prendre position à l'encontre du mal."


L'avez-vous lu ? ~
~ Qu'en avez-vous pensé ? ~

mardi 14 novembre 2017

Le pacte d' Emma ~ Nine Gorman ~



Titre : Le pacte d'Emma
Autrice : Nine Gorman
Edition : Albin Michel
Genre : Young Adult, Romance, Fantastique
Nombre de pages : 400 pages
Prix : 16,90 euros


Résumé : Emma, 21 ans est atteinte du syndrome de Beckyngton, une maladie neurodégénérative. Elle est pourtant bien décidée à profiter des dernières années de sa vie, alors elle se rend à New York où elle trouve un poste auprès du directeur d'un groupe prestigieux : Anderson Corp. Cette rencontre bouleverse sa vie, mais Emma ne sait pas si elle peut faire totalement confiance à cet homme."

Mon avis :


"Je ne crois pas à la rédemption. Tout arrive pour une raison qui nous échappe, mais j'aime à penser qu'il existe un sens aux ténèbres qui nous consument, comme une étape avant de toucher la lumière."

A la base ce genre de lecture ce n'est pas ma tasse de thé, ou alors il faut que l'intrigue soit très bien amenée pour que j'adhère totalement. J 'ai voulu tenter le coup avec "Le pacte d'Emma" car je suis Nine Gorman sur Booktude depuis pas mal de temps. Piquée au vif par ma curiosité maladive je me le suis tout de suite procurée.

Bon alors "Le pacte d'Emma" c'est un peu tout blanc tout noir !!
C'est la lecture pas prise de tête, qu'on peut s'enfiler en une demi seconde.... bon j'exagère un peu, mais je l'ai lu en une soirée !!

L’histoire est un peu bateau, c'est du vrai Young Adult.. En soit cela ne me dérange pas trop car j'estime être ouverte à tout type de lecture. Ce qui m'a le plus ennuyé ce sont les ressemblances flagrantes entre "50 nuances de Grey" et "Vampire Diaries", sur certains points c'était un peu du réchauffé et ça m'a rendu septique. Sans parler des clichés assez présents durant toute l'intrigue, après on aime ou on aime pas.

Par contre une fois que j'ai compris le schéma de l'histoire je n'ai pas pu m'arrêter, si il y a bien un point positif sur lecture c'est qu'elle m'a rendu totalement addictive. Je me suis laissée prendre au jeu, un pari fou en me disant "alors Nine, jusqu’où vas-tu me faire péter un câble avec ton histoire". 
Parce que niveau sadisme on est sur "high level". Je ne vous le cache pas je crois que j'ai du "jurer", prononcer -des jolis mots en langage fleuries- à tue tête pendant bien quelques minutes lorsque que le verdict des dernières pages a sonné...

Et là je m'adresse ouvertement à l'autrice : s'il te plait, donne moi la suite parce qu'à ce niveau là je suis à un taux de" non patience" plutôt extrême.

Comme quoi les histoires d'amour bateau c'est plutôt folichon une fois qu'on a mis l'engrenage en marche.

J'ai beaucoup aimé la plume de l'autrice, son écriture est très plaisante à lire, ça se lit comme du petit lait haha. Les chapitres ne sont pas trop longs, chose que j'affectionne particulièrement, de plus il n'y a pas de temps mort.

Le jeu du chat et de la souris m'a un peu épuisé. Après au niveau des personnages j'avoue avoir eu des envies de meurtres, de claques qui se perdent, de "secouage" cérébrale et plus encore mais j'ai maintenu mon calme.

Je trouve pas mal de choses à redire mais j'ai tellement été happée par l'histoire que les petits et grands défauts passent un peu à la trappe pour le moment. Bref je suis totalement en contradiction dans mon jugement et c'est plutôt amusant !!

Conclusion :


3/5 
Une lecture addictive c'est le moins qu'on puisse dire, même si il y a un manque d'originalité assez marqué..
Maintenant le compte à rebours a commencé. J 'espère ne pas être déçue pour la suite. On va donc apprendre à patienter tout en ruminant dans un coin.

~ L'avez-vous lu ? ~
~ Qu'en avez-vous pensé ? ~

dimanche 12 novembre 2017

Tortues à l'infini ~ John Green ~





Titre : Tortues à l'infini 
Auteur : John Green
Edition : Gallimard Jeunesse
Genre : Tranche de vie, Jeunesse
Nombre de pages : 352 pages
Prix : 21 euros

Résumé : Aza Holmes, 16 ans, a tout pour être aimée et avoir un bel avenir, mais elle a grandi avec une pathologie psychique. Qui est-elle, où est-elle, lorsque la spirale vertigineuse de ses pensées obsessionnelles s’empare d’elle ? Vous aimerez Aza, qui raconte sa propre histoire, vous aimerez sa meilleure amie Daisy la tornade, et son peut-être amoureux Davis, fils d’un milliardaire mystérieusement disparu. Un trio improbable qui va mener l’enquête, et trouver en chemin d’autres mystères et d’autres vérités…


Mon avis :

"On dit souvent qu'une ligne nette sépare l'imagination des souvenirs, mais c'est faux, du moins en ce qui me concerne. Je me rappelle ce que j'ai imaginé et j'imagine ce que je me rappelle."

Enfin !! C'est le mot approprié. Je n'ai jamais été une grande fan de John Green, je ne pense pas pouvoir me prononcer sur la chose car je n'ai lu que deux livres de lui, à savoir "Will and Will" et "Qui es-tu Alaska?".
"Will and Will" avait été une déception (vous pouvez retrouver la chronique ici) quant à "Qui es-tu Alaska" c'était un peu la même chose. Pour vous dire je ne me rappel presque plus de l'histoire (j'avoue je l'ai lu il y a longtemps et approximativement en diagonal haha).

Je n'ai pas voulu me lancer dans "Nos étoiles contraires", ayant vu le film et avec tout l’engouement autour j'ai voulu attendre et puis...j'attends toujours parce que ce n'est pas ma priorité.

Enfin bref après ce petit aparté passons au vif du sujet qui est "Tortues à l'infini"!

Le titre m'a tout de suite interpellé pour son originalité absurde haha ! Après la lecture il a tout de même pris son sens et maintenant à chaque fois que je revoie la couverture je souris !

 Plus sérieusement ce livre est une pépite, il m'a totalement touché. On aborde un sujet qui me parle beaucoup, le problème des pensées intrusifs, de l'anxiété et des TOC ( je n'en dit pas plus, à vous de lire le livre ^^).

John Green a toujours eu cette "fibre particulière" au niveau de son écriture. J'aime, j'aime les pages qui défilent à une allure folle, j'aime la force qui en découle. Car oui, même si je n'ai pas forcément apprécié ses autres livres, j'ai toujours été touchée par son écriture.
Une simplicité légère qui prouve encore une fois que l'on a pas besoin de mots compliqués pour émouvoir
John Green nous livre une part de lui et fait vivre ses personnages avec beaucoup de poésie.

Et les personnages sont juste géniaux !!! 
Je pense d'abord à Aza qui est juste époustouflante. Elle est attachante, fragile et en même temps tellement forte. On rentre totalement dans l'intimité du personnage, ses pensées les plus sombres.... C'est quelque chose de très déroutant et en même temps je me suis sentie concerner par cette maladie qui l'assaillit sans cesse. Encore aujourd'hui le sentiment ne me quitte pas. Le contraste entre la voix de la raison et la voix mesquine de ses pensées intrusives est juste tellement bien fait. C'est un monologue intérieur noir, une bataille sans fin entre l'ombre et la lumière..

On retrouve aussi Daisy ! Aaaaaaah Daisy je l'aime ! Un vrai moulin à parole excentrique. Cette fille est un bonbon pétillant. J'ai adoré son franc parlé, ses pensées bizarres, et ses idées complètement tordues. Je suppose que son cerveau est une vraie centrifugeuse avec son délire Starwarsien (ce mot n'existe pas...) ! 

Enfin bref tout ça pour vous dire que la plupart des personnages portent l'histoire. Tout est marquant, la relation fraternelle et amicale de Daisy et Aza est juste magnifique, le combo parfait entre le calme et la tempête.

Ce livre c'est une aventure en soi, une aventure un peu insensée. Je suis rentrée dedans tout de suite. Chaque particule, chaque ligne de ce livre est précieux, si j'avais une plus grande mémoire je pense que j'y aurais gravé un bon nombres de citations....

J'ai ri, j'ai pleuré, j'ai parfois été en colère contre les personnages, mais au final ce livre est encore une fois une petite leçon, une grande réflexion.

"Nous sommes des êtres qui nous appuyons tellement sur le langage que, dans une certaine mesure, nous ne connaissons pas ce que nous ne pouvons pas nommer. Et nous en concluons que ce n'est pas réel."


Conclusion :
5/5
Un coup de cœur !!! ( je les enchaîne mwhaha)
A lire sans modération bien évidement , je suis officiellement réconciliée avec John Green, à mon tour maintenant de découvrir ses livres.

Et encore une pour la fin haha

"Même le silence a une histoire à vous raconter"


dimanche 5 novembre 2017

Rebecca Kean, Tome 1 ~ Cassandra O' donnel ~



Titre : Rebecca Kean, Tome 1, Traquée 
Auteure : Cassandra O' donnel
Edition : J'ai LU
Genre : Bit-Lit, Fantasy
Nombre de pages : 473
Prix : 12,50 euros 

Résumé : Nouvelle-Angleterre, Burlington... Pas de délinquance, élue la ville la plus paisible des Etats-Unis, bref, un petit havre de paix pour une sorcière condamnée à mort et bien décidée à vivre discrètement et clandestinement parmi les humains. Malheureusement, en arrivant ici, je me suis vite aperçue que la réalité était tout autre et qu'il y avait plus de démons, de vampires, de loups-garous et autres prédateurs que nulle part ailleurs dans ce foutu pays. Mais ça, évidemment, ce n'est pas le genre de renseignements fournis par l'office de tourisme. Maudit soit-il...

Mon avis général :

"Quand il y a du chaos quelque part, tu peut être sûre que les Français y sont pour quelque chose."

Alors voilà, c'est lu ! Rebecca Kean est un coup de cœur phénoménal, une lecture qui passe bien, un soir d’automne au coin du feu quand on veut quelque chose de trépidant. On y retrouve de l'action à en perdre la tête avec un brin d'humour et de légèreté. Je pense que j'ai assez bien résumé la situation haha !!
Etant donné que je viens de passer une semaine de blanc total en terme de lecture, je pourrais aussi qualifier ça de "panne livresque", et bien cette lecture m'a totalement donné la pèche, pour vous dire, je l'ai dévorée en une soirée !

Le schéma de l'histoire n'est pas très innovant en soi, mais ça fonctionne bien, alors que demander de plus. Je me suit enfilée les chapitres sans demander mon reste. Cassandra O'donnel a une écriture fluide et très agréable à lire. L'intrigue suit son cours et nous entraîne dans un monde de complots assez obscure
J'ai beaucoup apprécié le fait qu'il n'y ait pas un seul temps mort dans le déroulement de l'histoire, on nous tient en haleine du début à la fin.  
L'autrice a réussi à maintenir un équilibre au sein du livre, tout est bien dosé, on a des frissons, de l'appréhension mais on rigole tout de même beaucoup.

Et tout cela c'est grâce aux protagonistes. J'avais peur que l'autrice se perde dans son récit avec tous les personnages présent, car il y en a beaucoup, et à mon sens cela aurait été dommage de faire l'impasse dessus. 
Le challenge est réussi on retrouve une héroïne forte, caractérielle, avec toute de même une sensibilité bien enfouie. En effet Rebecca n'a pas sa langue dans sa poche (j'annonce une répartie d'enfer haha) , c'est à la fois une femme plein d'assurance et de maîtrise mais aussi une personne fragile et blessée
Raphael quant à lui, ce vampire angélique et ténébreux ne m'a pas tout de suite donné la même impression. J'ai eu du mal à tomber dans ses filés et je le trouvais un peu fade à coté de notre flamboyante héroïne, mais il a su me convaincre vers la fin du roman. On verra bien dans les prochains tomes si je jette mon dévolu sur lui.

Tous les personnages sont encore à découvrir grâce à une bonne base mise en place dés le départ (par exemple Beth qui a un coté maternelle que j'affectionne beaucoup). 

Retrouver un monde de vampires, sorcières, loup garous, démons et j'en passe m'a rendu bien nostalgique, c'est un univers qu'on connait tous plus ou moins. 
On apprend beaucoup de choses sur cet univers et à la fois pas assez, encore une fois Cassandra laisse paraître un monde riche et mystérieux... Je n'ai qu'une seule envie c'est de découvrir et surtout  dévorer les autres tomes sans plus attendre.

"Le meilleur moyen pour ne plus avoir peur, c'est d'éliminer celui ou ceux qui ont provoqué cette peur"

Conclusion :
5/5
En bref c'est une lecture addictive et palpitante, j'ai hâte de retrouver Rebecca et ses acolytes dans de nouvelles aventures. C'est un livre que je conseille grandement surtout pour ceux qui ont des réserves avec le genre "Bit-Lit", je pense que ce livre pourrait vous faire changer d'avis.


 ~ L'avez-vous lu ? ~
~ Qu'en avez-vous pensé ? ~

vendredi 13 octobre 2017

Le liseur du 06h27~ Jean-Paul Didierlaurent ~

Titre : Le liseur du 06h27
Auteur : Jean-Paul Didierlaurent
Edition : Folio
Genre : Contemporain
Nombre de pages : 208 pages
Prix : 7.20 euros


Résumé : «Voilà, on voulait vous dire, on aime bien ce que vous faites. Ça nous fait drôlement du bien.
Ça va bientôt faire un an que Josette et moi, on vient vous écouter tous les lundis et jeudis matin.»
Sur le chemin du travail, Guylain lit aux passagers du RER de 6 h 27 quelques pages rescapées de livres voués à la destruction. Ce curieux passe-temps va l’amener à faire la connaissance de personnages hauts en couleur qui cherchent, eux aussi, à réinventer leur vie.
Un concentré de bonne humeur, plein de tendresse et d’humanité.

Mon avis général :

"Lorsqu'il ne parlait pas en alexandrins, le gardien faisait des phrases courtes, non pas qu’il fût avare de mots mais il préférait réserver sa voix à la seule chose qui en valut vraiment la peine à ses yeux : le douze pieds."

Le liseur du 06h27 est un livre charmant, plutôt court qui se lit assez rapidement. Il a illuminé ma journée en un clin d’œil. C'est le genre de livre doudou qu'on parcourt avec fluidité. Le récit quelque peu original ne casse pas trois pattes à un canard, mais  j'ai eu l'impression de plonger dans un comte rocambolesque.

Ce livre met en avant le plaisir d'écouter et de transmettre la lecture, lire ce n'est pas forcément un acte personnel, c'est aussi un acte de partage.C'est un livre d'une grande légèreté qui fait particulièrement rire, je pense principalement aux petites mamies qui m'ont beaucoup fait sourire tout au long de ma lecture.

Ce livre m'a donné envie d'avoir moi aussi, un jour le courage de lire devant des gens. En effet le liseur est une personne qui égaille la journée de plusieurs personnes par son geste simple : lire. Pour nous autres lecteurs, lire un livre est une activité plutôt passive... On construit une relation avec notre livre en toute intimité, on ressent des sentiments divers et variés. Mais par contradiction on rentre dans l'action de l'histoire, on tisse des liens avec les personnages, on s'accroche, on voyage ! On devient alors pièce maîtresse de l'histoire par notre implication, on devient actif !

 La lecture peut être aussi un bonheur et un plaisir à partager, écouter une histoire comme lorsque nous étions enfants,  les mots étaient alors de simples arabesques dépourvues de sens, un partage rêveur pourvu d'imagination.

J'avoue que je n'ai pas beaucoup parlé du livre en lui même, mais cela reste un livre court, vaste, avec une petite déception sur le manque d'information. J'aurai voulu que l'auteur creuse un peu plus son récit, mais voilà je voulais vous en parlez car c'est une petite retombée en enfance.

"N'oublie jamais ça, petit : on est à l'édition ce que le trou du cul est à la digestion, rien d'autre !

Conclusion :

Un livre court où il ne se passe pas énormément de choses. Il apporte tout de même du baume à notre coeur de lecteur. Si vous voulez une petite lecture doudou d'un soir qui fait sourire, je le recommande totalement !

~ L'avez-vous lu ? ~
~ Qu'en avez-vous pensé ? ~

dimanche 25 septembre 2016

Morning Sun ~ Pierce Brown ~




 Titre : Morning Sun
Auteur : Pierce Brown 
Édition : Hachette
Genre : Aventure, Dystopie, Science-fiction
Nombre de pages : 552 pages
Prix : 18 euros
Trilogie finie


4ème de couverture : « JE SUIS LE FAUCHEUR.JE CONNAIS LA DOULEUR. JE CONNAIS LES TÉNÈBRES.CE N'EST QUE LE DÉBUT. » Darrow aurait voulu vivre en paix. Ses ennemis l'ont jeté dans la guerre. Darrow s'est élevé parmi les puissants qui dirigent la Société pour mieux préparer sa révolution. À présent,la fin du règne tyrannique des Ors a enfin sonné. Malgré les doutes qui l'assaillent, malgré les anciens amis qu'il va devoir affronter aux quatre coins du Système solaire, Darrow est plus que jamais déterminé à briser les chaînes?

 Mon avis général :

" Peut-être est-ce dans la nature humaine de regretter les choses manquées, au lieu d’apprécier celles à venir. L’espoir demande plus d’efforts que les souvenirs."

Une série à son apogé... Une fin épique qui clos cette trilogie à la perfection.

J'ai l'impression d'être vide... le vide de l'avoir fini, de ne plus retrouver ces personnages fantastiques qui nous ont accompagné durant mainte et mainte péripéties. C'est comme si durant ces trois tomes un ouragan c'était déchainé entre les pages...seul ceux qui ouvriront ces livres comprendront. La tempête est finie laissant place à un silence apaisant et nostalgique.

Lorsque le cœur lourd j'ai refermé ce livre, j'ai expiré profondément, comme si durant les pages qui suivaient j'avais été en apnée tout du long. Les rebondissements sont d'une force...

Je dis merci... merci encore une fois à Pierce brown pour avoir eu l'intelligence et l'imagination d'écrire un chef d’œuvre pareil car j'ai beau me remuer les méninges dans tous les sens, je ne trouve pas de failles à cette trilogie qui restera gravée dans ma mémoire.

J'en ressors grandi, avec une vision différente, grâce à cette intrigue complexe j'ai pu être attachée à tous les personnages même les plus méchants. J'ai eu beau les détester et les haïr, on ne peut qu'avoir un élan de compassion pour ces âmes brisées....

Dans le premier livre Darrow est un activiste, il évolue, gagne confiance en lui, rien ne peut l'arrêter. Dans le deuxième il se rend compte de la valeur des mots et des actions et enfin, dans le dernier tome il est non seulement un orateur mais avant tout il a compris la différence entre entendre et écouter.. Il brille, il a de la prestance.

L'étau se ressert et j'ai été happée dans cette histoire, je me demandais comment ça allait se terminer, tout était si mal parti....Au final, tel un chef d'orchestre qui connait la partition de chaque musicien, Pierce Brown nous essouffle, nous fait peur pour enfin terminer de façon grandiose.

Je ne sais pas trop quoi dire d'autre, de risque de vous spoiler. Il est toujours difficile de détailler un dernier tome sans donner trop d'informations... le but est que vous découvriez cette trilogie avec les mêmes étoiles dans les yeux et la même surprise que moi.

Alors voilà c'est fini mais rien ne m'empêche de replonger dans ces livres trépidants quand je le veux, ils m'attendent soigneusement dans un coin de ma bibliothèque et resteront à jamais dans mon esprit.

"Tu le sais déjà. Tu le vois. Les os, les cendres. Les chairs, les larmes. La sueur, le sang. Faucheur, Faucheur, Faucheur...
Seuls les exploits sanglants restent dans l'histoire."

Conclusion : Jetez-vous dessus si ce n'est pas déjà fait !! C'est une pépite qui vaut le détour !!

Ma note : 5/5


~ L'avez-vous lu ? ~
~ Qu'en avez-vous pensé ? ~

jeudi 11 août 2016

Harry Potter and the Cursed Child ~ Jack Thorne, John Tiffany, J.K. Towling ~


Titre : Harry Potter and the Cursed Child
Auteurs : Jack Thorne, John Tiffany, J.K Rowling
Edition : Little Brown
Genre : Aventure, Fantastique
Nombre de pages : 352 pages
Livre VO


Résumé : "The Eighth Story. Nineteen Years Later. Based on an original new story by J.K. Rowling, Jack Thorne and John Tiffany, a new play by Jack Thorne, Harry Potter and the Cursed Child is the eighth story in the Harry Potter series and the first official Harry Potter story to be presented on stage. The play will receive its world premiere in London’s West End on July 30, 2016. It was always difficult being Harry Potter and it isn’t much easier now that he is an overworked employee of the Ministry of Magic, a husband and father of three school-age children. While Harry grapples with a past that refuses to stay where it belongs, his youngest son Albus must struggle with the weight of a family legacy he never wanted. As past and present fuse ominously, both father and son learn the uncomfortable truth: sometimes, darkness comes from unexpected places."

 ATTENTION !! 
Je n'ai pas "spoiler" le livre, mais je tiens simplement à vous signaler qu'en donnant mon avis j'ai révéler des petits détails, donc pour ceux et celles qui veulent garder la surprise totale je vous déconseille de lire cet article ;) !


Mon avis général :

"The truth is a beautiful and terrible thing, and should therefore be treated with caution."
Ahhhhhh il est là, dans mes mains!! Je vous assure que c'est toute tremblante que je l'ai trouvé à la Fnac, on aurait dit une hystérique x) !

J'ai essayé d'en savoir le moins possible pour ne pas avoir d’apriori et éviter la déception. Malgré quelques petits bémols, il n'y a pas à dire j'ai adoré Harry Potter and the Cursed Child.

 Comme je suis heureuse, émue de m'être replongée dans cet univers si unique, si magique... 
J'en avais les larmes aux yeux et je l'ai dévoré en quelques heures pleine de nostalgie.

Je vous avouerai que j'étais un peu réticente du format pièce de théâtre, j'avais peur de ne pas pouvoir être en immersion totale dans l'histoire. Mais heureusement, on oublie vite l'apparat du script, il se passe tellement chose qu'on est pris par l'action ! Après je ne vous cacherais pas que l'aspect de la pièce de théâtre se fait ressentir au niveau des scènes, en effet elles sont plutôt courtes et rapides., certaines manquent de détails.

J'ai trouvé ce livre très bien équilibré dans le sens ou il y a beaucoup d'action, on revoit des personnages familiers, ceux qu'on a tant aimé pendant de longues années. Ce livre nous prend vraiment par les émotions !
Les sujets abordés sont intéressants même si je regrette un manque de profondeur par moment, j'aurais voulu que le nombre de pages soit infini !

J'ai trouvé la relation entre Albus et Harry très intéressante, tout en évolution. Petite contrariété par contre au niveau des personnages, j'avais l'impression qu'Albus était carrément un enfant unique tellement ses frères et sœurs tombés dans l'oublie....

J'ai adoré les retournements de situation, car j'avoue qu'on ne s'ennuie pas une seconde :) !

Mon petit coup de coeur restera Scorpus, il est complétement différent de son père, c'est un petit geek maladroit plein d'humour et très attachant il me faisait penser à Ron à certain moment. J'ai bien aimé Albus même si je le trouvais un peu plus fade, j'avais littéralement envie de lui donner des claques ou de le secouer comme un prunier tant il m’énervait !

Un gros point positif tout de même c'est l'aspect "gentil" de Serpentard, qui est abordé sous une toute nouvelle facette.

Alors suis-je déçue ? Peut être un peu...j'en aurais voulu plus, avec plus de détails. Après je ne m'attendais à rien de particulier donc la déception n'est pas si présente que ça. Nous avons déjà de la chance de pouvoir nous replonger dans le monde merveilleux d'Harry Potter encore une fois, alors que demander de plus !! 

Conclusion : J'ai adoré ma lecture, et je suis vraiment passée par toutes les émotions possible ! Ce livre est pleins de sentiments et on apprend de nouvelles choses ! Pour ceux qui on peur de le lire en VO, je vous dis de foncer car c'est très abordable et le texte est assez court et aéré :) !

Ma note : 4/5  


~ L'avez-vous lu ? ~
~ Qu'en avez-vous pensé ? ~